La merveilleuse histoire du papier népalais

Himalayas 8
Notre histoire commence dans l’Himalaya, une curieuse petite plante pousse sur ses hauteurs: le Daphne papyracea appelé aussi lokta. C’est un arbuste qui vit en haute altitude (entre 1600 et 4000m) et que l’on retrouve en grand nombre dans l’est de l’Himalaya.

daphné
Ses fleurs sont hivernales et forment de petits bouquets passant du blanc au rose. Ses baies sont de couleur rouille foncé, et ses feuilles ont une forme pointue et ovale. Le papier népalais est fabriqué à partir de l’écorce du lokta. Sa technique de fabrication date des premiers manuscrits tibétains.

cueillette

Sa récolte se déroule en Octobre. Des bandelettes sont taillées à partir des écorces, elles sont battues puis bouillies dans l’eau pendant des heures. Ensuite, elles sont rincées, coupées en petits morceaux puis bouillies une nouvelle fois.

mouillage

La pâte obtenue est alors pilée, la robustesse et la souplesse du papier sont dues au fait que l’on pile les fibres avec un maillet en bois sur une pierre plate, pendant des heures. Après un nouveau passage dans l’eau chaude, la pulpe est recueillie et répartie uniformément dans un tamis en bois. Les tamis sont par la suite, mis à sécher à l’air libre, il faut compter 2 à 8 heures de séchage selon les conditions climatiques.

eau

sechage

Puis, les feuilles de lokta sont colorées à l’aide de pigments naturels : le brun à partir d’écorce de Cassius, le brun rouge à partir du henné, le brun clair à partir du genévrier, l’ocre à partir de l’acacia, l’aubergine à partir du sapin et  de l’épicéa et j’en passe ! Ces pigments, sous forme de poudre sont mélangés avec de l’eau. Ils sont ensuite chauffés et placés dans des seaux pour l’étape de la coloration.

pigments

Après cela, les feuilles sont trempées dans les pigments et étalées sur des plaques en métal afin qu’elles sèchent au soleil pendant 2 à 4 heures.

tremp

secherouge
S’en suit l’étape du repassage, les feuilles décorées sont ensuite imprimées à la main à l’aide de tampons en bois. Elles peuvent aussi être encollées sur du coton tissé ou retravaillées en patchwork…

TA

En raison de sa fabrication entièrement artisanale, chaque feuille de papier népalais est unique tant au niveau de sa couleur que de sa texture. Ce papier, d’une qualité exceptionnelle est idéal pour le cartonnage, l’encadrement, la décoration, l’origami… etc.

Et pour finir, n’oublions pas de souligner que la fabrication de nos papier népalais est issue d’une organisation irréprochable où chaque employé a sa propre tâche : triage, époussetage, coloration des feuilles… Elle emploie 80% de femmes, offre également un système de retraite pour les ouvriers et encourage la scolarisation des enfants. Une démarche humaine et écologique engagée !